Classicnewcar.us


Feuille Accident De Travail Related Keywords & Suggestions

Feuille Accident De Travail Related Keywords & Suggestions

modèle de grue à tour le bim (maquette numérique) et la préparation de chantier les modes opératoires logiciel pour choisir la bonne grue automotrice le planning obtenir un accès vip...chantier...btp en...20/04/2015 traqueur, leader de l’après vol et acteur français majeur de la...la première balise autonome mobile et e manager btp, la solution de télématique avancée pour chantiers & engins connectés.demandez le modèle qui correspond à votre métier...factures et dgd • onaya suivi de chantiers...contrôle et yse de l'activité • onaya planning...ytique et budgétaire • paye 100 % btp : dads u…...grâce au modèle de données fourni en standard...entreprise totalement intégré à notre gamme btp...permet de gérer très simplement vos chantiers...tout moment le coût d'un chantier...planning (chantiers...télécharger emploi tableau excel suivi chantier btp gratuit logitheque logiciels comptabilité et gestion télécharger emploi tableau excel suivi chantier btp gratuit emploi monster ios...exercice de planning avec correction , calcul pieux excel , modele de rapport journalier chantier btp , métré ferraillage excel , exercice de métré batiment , méthode métré batiment , suivi de...un acteur du secteur du btp...de sous=traitants planifier les différentes interventions et étapes du chantier et s?assurer du respect du planing...approvisionner les chantiers vérifier le montage des...



Erreur: 1 REPUBLIQUE DE GUINEE Travail Justice Solidarité ****** MINISTERE DE LA SANTE ET DE L HYGIENE PUBLIQUE ****** DIRECTION NATIONALE DE LA PREVENTION ET SANTE COMMUNAUTAIRE ****** PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME RAPPORT SYNTHÈSE DE L ATELIER DE RENFORCEMENT DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION PHARMACEUTIQUE EN GUINÉE Conakry le 28 Novembre au 1 er Décembre 20122 TABLE DES MATIERES ACRONYMES ET ABRÉVIATIONS... 3 CONTEXTE... 4 OBJECTIFS DE L ATELIER... 5 RÉSULTATS ATTENDUS... 6 MÉTHODOLOGIE... 7 DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L ATELIER... 8 RÉSULTATS DES TRAVAUX EN GROUPES RECOMMANDATIONS PLAN D ACTION BROUILLON CONCLUSION ANNEXE 1: AGENDA ANNEXE 2: PARTICIPANTS ANNEXE 3: PROPOSITIONS POUR LES OUTILS DE RAPPORTAGE/GESTION ANNEXE 4: PRÉSENTATIONS3 ACRONYMES ET ABRÉVIATIONS AC BSD CCS CMC CMM CPS CS CTA DCS DNPSC DPS DRS EUV HN HR INSP MCM MCMR MSHP PCG PCGR PEC PMI PMIS PNLP PS SIAPS SNIS SSIS TDR USAID Agent communautaire Bureau de Stratégie et Développement Chef de centre de santé Centre médico-communal consommation moyenne mensuelle Chef de poste de santé Centre de santé combinaisons thérapeutiques à base d artémisinine Direction Communale de Santé (à Conakry) Direction Nationale de la Prévention et de la Santé Communautaire Direction Préfectorale de Santé (à l intérieur du pays) Direction Régionale de Santé End Use Verification survey (enquête de vérification) Hôpital national Hôpital régional Institut National de Santé Publique Médecin chargé de la maladie Médecin chargé de la maladie (niveau régional) Ministère de la Santé et de l Hygiène Publique Pharmacie Centrale de Guinée Dépôt régional de la PCG prise en charge US President s Malaria Initiative (Initiative Présidentielle américaine pour la Lutte contre le Paludisme) pharmaceutical management information system (système d information de gestion pharmaceutique) Programme National de Lutte contre le Paludisme Poste de Santé Systems for Improved Access to Pharmaceuticals and Services Program (Programme des systèmes pour l amélioration de l accès aux produits et services pharmaceutiques) Système National de l'information Sanitaire Section Statistique et Information Sanitaire test de diagnostic rapide Agence des États-Unis pour le Développement International 34 CONTEXTE La problématique de l absence de données fiables au niveau central sur le nombre de cas de paludisme et de la quantité d intrants antipaludiques utilisés par les structures sanitaires (centres de santé et hôpitaux) a fini de démontrer que le système d information sur la gestion pharmaceutique et logistique présente quelques faiblesses en Guinée. Ainsi, elle constitue un goulot pour l estimation des besoins et la planification pour le réapprovisionnement des structures sanitaires périphériques en produits tels que les combinaisons thérapeutiques à base d artémisinine (CTA), tests de diagnostic rapide (TDR) et autres produits antipaludiques. Ceci explique en partie les nombreuses ruptures de stock enregistrées à travers tout le pays. Le système actuel de rapportage via le Système National de l Information Sanitaire (SNIS) ne permet au Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) de recevoir que 30% des rapports transmis par les structures vers le SNIS. Ce qui met en exergue un autre problème de communication entre institutions et services du niveau central. Le programme SIAPS (Systems for Improved Access to Pharmaceuticals and Services Program) a été financé en Guinée par PMI (US President s Malaria Initiative ou Initiative Présidentielle américaine pour la Lutte contre le Paludisme) à travers l Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) pour renforcer le système pharmaceutique en Guinée. En outre, SIAPS va apporter une assistance technique pour renforcer le système d information sur la gestion pharmaceutique des produits et intrants antipaludiques en Guinée. En assurant qu une information sur la gestion pharmaceutique de qualité est produite, transmise aux personnes appropriées et utilisée, SIAPS aura contribué à réduire les ruptures de stock et ainsi améliorer l accès des patients à des produits antipaludiques de qualité. Il est important d établir un système à travers lequel les données de consommation sur les intrants antipaludiques sont rapportées par les centres de santé vers le niveau central de la pyramide sanitaire. En améliorant la collecte des données, on améliore parallèlement l approvisionnement avec la quantification, la planification et en définitive la disponibilité des produits antipaludiques. 45 OBJECTIFS DE L ATELIER L objectif général : Arriver à un consensus sur les éléments, la structure, les outils, les rôles et responsabilités liées à un système d information de gestion pharmaceutique (pharmaceutical management information system ; PMIS) pour les intrants de lutte contre le paludisme. Objectifs spécifiques : Identifier les défis et bonnes pratiques de la dernière distribution d urgence des produits antipaludiques fournis par PMI et obtenir le consensus sur le monitorage à suivre. Partager et discuter les outils du système d information des produits antipaludiques tels que présentés dans l yse des options faite par SIAPS à la suite de la revue des outils existants. Engager les participants à une discussion participative pour l adoption d un système d information d usage facile pour les produits antipaludiques en tenant compte des avis et considérations des uns et des autres. Présenter l enquête de vérification (End Use Verification survey ; EUV) de l utilisation des produits antipaludiques dont les données seront considérées comme point de départ de l intervention de SIAPS en Guinée pour le monitorage des progrès accomplis dans la disponibilité des produits antipaludiques et les pratiques de prise en charge du paludisme tels que requis à tous les pays bénéficiaires de l appui PMI. 56 RÉSULTATS ATTENDUS Les résultats attendus sont : Un schéma du processus d amélioration du système d information sur la gestion pharmaceutique (PMIS) focalisé sur les produits antipaludiques amélioré et validé ; Les outils du système d information des produits antipaludiques sont améliorés, intégrés et validés ; Le plan de mise en œuvre des prochaines étapes pour rendre opérationnel le nouveau système élaboré est adopté ; Accord sur le rapportage et le monitorage des informations/données sur les produits antipaludiques en Guinée. En outre, les participants auront une meilleure compréhension de l enquête EUV qui sera conduite sous le leadership du PNLP en décembre7 MÉTHODOLOGIE La méthodologie a consisté en une projection des différentes présentations et de la liste des outils. La distribution des copies dures des présentations et outils a facilité le processus. D une manière générale, les participants ont procédé à la lecture des différents outils proposés dans le cadre de l atelier. L examen des différents outils s est déroulé en travaux de groupes suivi d une présentation en plénière avec des discussions. 78 DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L ATELIER L atelier de renforcement du PMIS en Guinée est la résultante des leçons tirées des activités de collecte des données et de celles des premières distributions des médicaments (CTA) financés par le PMI en L atelier a été tenu dans la salle de réunion de la Pharmacie Centrale de Guinée (PCG) qui a regroupé plus de 40 participants répartis comme suit : Des cadres du PNLP Des cadres de la PCG Des cadres du Ministère de la Santé et de l Hygiène Publique (MSHP) venus de différents niveaux : o Direction Nationale de la Prévention et de la Santé Communautaire (DNPSC) o Directions Régionales de Santé (DRS) et Directions Préfectorales de Santé (DPS) o Institut National de Santé Publique (INSP) o Bureau de Stratégie et de Développement (BSD) / Section Statistique et Information Sanitaire (SSIS) o Directeurs régionaux de la santé, Médecins chargés de la maladie (MCM) o Représentants des hôpitaux, etc. Des représentants des différents partenaires : PMI/USAID, SIAPS, MCHIP (Maternal and Child Health Integrated Program), Faisons Ensemble, DELIVER, Organisation Mondiale de la Santé, Catholic Relief Services, etc. Après installation et présentation des participants, quatre interventions ont ponctués la cérémonie d ouverture : 89 Le Directeur général de la PCG a souhaité la bienvenue et un agréable séjour aux participants. Le coordonnateur par intérim du PNLP a insisté sur la nécessité du suivi de la maladie surtout chez les couches vulnérables que sont les femmes enceintes et les enfants et sur la transparence dans la gestion des médicaments. Le représentant des partenaires le Conseiller PMI à l USAID a exprimé sa satisfaction par rapport à la bonne collaboration des partenaires et a souligné que le système pharmaceutique est la colonne vertébrale pour le fonctionnement du système de santé. Le Directeur National de la prévention et de la santé communautaire a remercié les participants pour avoir répondu par leur présence à cet important atelier. Après la présentation des participants par le Pharmacien chargé de l approvisionnement du PNLP et après l adoption de l agenda de l atelier, la cérémonie d ouverture a été présidée par la responsable de Pharmacie du PNLP. 910 L atelier s est déroulé en trois phases : Phase 1 : Présentations Présentation des objectifs de l atelier Présentation sur la distribution d urgence des CTA et TDR financés par PMI/USAID Présentation sur le PMIS en Guinée yse des options pour le PMIS des produits antipaludiques en Guinée Présentation de l enquête EUV et des questionnaires pour la vérification de la disponibilité et de l utilisation des intrants de lutte contre le paludisme Phase 2 : Les travaux de groupes Les participants ont été divisés en deux groupes pour des discussions en profondeur sur l yse des options et les différents outils du PMIS obtenus par SIAPS. Ainsi, il sera plus facile d avoir un consensus sur les outils et définir les rôles et responsabilités pour la mise en œuvre du système. L équipe de SIAPS était présente et a joué le rôle de facilitateur pour les deux groupes. Les résultats des travaux de groupe ont été par la suite présentés en session plénière et discutés. Un thème a été présenté, «Vers l amélioration du PMIS», où il a été demandé à chaque groupe de réfléchir sur les points suivants : Les défis du système d information en Guinée Le rôle actuel du PNLP, PCG et partenaires dans la collecte d informations Les besoins / rôle du mécanisme régional (appropriation, cibles définis, performance/revue des rapports, définition des indicateurs, assurance qualité, etc.) Composition du mécanisme régional Le cadre conceptuel/suggestion pour améliorer le PMIS 1011 Les indicateurs clés du stock et indicateurs d utilisation Le taux de rapportage des données Agrégation des données et le circuit d information Implication / menaces par rapport au PMIS Les ressources / apports, exigences Phase 3 : Élaboration d un Plan d action opérationnel Présentation d ébauche de plan d action Un comité de réflexion a été mis en place parmi les participants pour élaborer le plan d action qui a suivi les résultats bruts de l atelier. Il a fallu deux rencontres du comité de réflexion la semaine qui a suivi l organisation de l atelier pour dresser un plan d action (voir en annexe de ce rapport). 1112 En plus l atelier a examiné l ensemble des outils proposés et leur intégration dans les outils déjà existants dans le pays. L amélioration pour l intégration a porté sur les outils suivants : le bon de commande le procès-verbal de réception le bordereau de livraison le Rapport Mensuel des centres de santé et hôpitaux pour paludisme Ce qui a été proposé comme modifications ne nécessite pas fondamentalement de changer certains outils (tels que : la fiche d inventaire, la fiche de stock, la fiche d état des produits périmés, le tableau de suivi des péremptions, le RUMER et le registre de consultation), même si leur disponibilité voire utilisation sur le terrain n est pas toujours effective (outils définis dans le «Manuel de logistique intégrée» de la Guinée). L évaluation des activités par rapport aux résultats attendus a permis d atteindre les résultats ciaprès : Un schéma d amélioration du processus / circuit du système d information sur la gestion pharmaceutique focalisé sur les produits antipaludiques (PMIS) existe. Les outils de PMIS des produits antipaludiques ont été révisés. Le plan de mise en œuvre des prochaines étapes pour rendre opérationnel le PMIS et les outils révisés sont adoptés. 1213 RÉSULTATS DES TRAVAUX EN GROUPES Les principaux défis identifiés sont : 1. Personnel et formation Insuffisance de personnel et de formation Charge de travail élevée du personnel Capacité de gestion limitée au niveau central, régional, du district et de la structure o o o o o Insuffisance de matériels: kit informatique, logistique roulante, source d énergie, Internet, etc. Insuffisance de ressources financières (carburant, motivation) Insuffisance de formation sur l utilisation rationnelle des médicaments et la gestion d approvisionnement en médicaments Insuffisance de diffusion de normes et standards, de documents et manuels de référence actualisés Insuffisance de suivi de l application de normes et standard Instabilité du personnel au poste 2. Disponibilité en intrants Rupture fréquente en intrants Insuffisance de rapportage de données Manque de données fiables de consommation ou de morbidité pour l approvisionnement en intrants Utilisation de données des transactions par le secteur public qui ne sont pas en réalité les données techniques des transactions Insuffisance de communication/partage d information sur le niveau de stock pour éviter les ruptures ou le sur stockage dans les centres de santé. 3. Conditions de stockage Espace de stockage inadéquat pour les produits pharmaceutiques et de laboratoire Conditions de stockage non appropriées pour les produits pharmaceutiques et de laboratoire Insuffisance de sécurisation des produits pharmaceutiques Chaîne de froid non adéquat/réfrigération Trop de matériel non utilisable/obsolète occupant une bonne partie de l espace de stockage 1314 4. Suivi-Évaluation Système d inventaire non adéquat (absence de fiche de stock, etc.) Faible système de suivi et évaluation (insuffisance de formation, manque de logistique, manque de supports) Manque d adoption des indicateurs proposés pour le monitorage Insuffisance d outils pour la supervision et le monitoring Assurance qualité limitée pour les produits (manque de contrôle de qualité, manque de laboratoire certifié) Utilisation irrationnelle pouvant conduire à des cas de résistance (insuffisance de formation, faible utilisation des documents de normes et procédures) Les rôles actuels de DNPL, PNLP, PCG et des partenaires dans le PMIS sont : DNPL o Régulation du système pharmaceutique PNLP o o o o o o o o o Élaboration d un protocole de traitement Élaboration des outils de gestion et de collecte Élaboration du plan de distribution Estimation des besoins en fonction de la consommation moyenne mensuelle (CMM) (quantification) Spécification technique des produits Le choix du produit Participation au processus des appels d offre Suivi de la distribution des produits pharmaceutiques Collecte et yse des informations des formations sanitaires PCG o o Stockage, distribution et transport des produits Information sur l utilisation et le stock Partenaires o Assistance technique et financière 1415 Des indicateurs clés de disponibilité et d utilisation ont été énumérés dont entre autres : Quantité disponible utilisable CMM Niveau minimum et maximum de stock Nombre de jours de rupture de stock Nombre de mois de stock disponible Quantité de stock périmé/endommagé/altéré Du besoin/rôle du mécanisme régional, il s agit de : Définir les cibles et indicateurs Estimation des besoins de la région Remontée des informations au niveau central Assurer l approvisionnement Collecter, yser les informations et faire la retro information aux structures Superviser, suivre et évaluer Coordination des activités Composition du mécanisme régional : L équipe cadre de la DRS y compris le Service Régional d Appui aux Coopératives et ONG L antenne régionale PCG Les équipes cadres DPS/ Direction Communale de Santé (DCS) y compris le Directeur de la Microréalisation Partenaires Pour améliorer le taux de rapportage, l atelier s est accordé sur les points suivants : Assurer la formation du personnel Rendre disponibles les outils de support 1516 Informatiser les données (Internet) Doter les chargés des statistiques en motos et assurer leur fonctionnement Doter les structures en sources d énergie (kits solaires) Prévoir des primes pour les agents chargés des statistiques Déposer les copies des rapports au SNIS et à la coordination du PNLP Discussion sur les outils de rapportage : SIAPS a commencé par la présentation de l yse des différentes options des outils existants et proposés. De l yse de ces différents outils, les deux groupes de travail ont apporté d utiles amendements dans le but de rendre opérationnelle la gestion des produits pharmaceutiques afin d aboutir à des recueils d informations fiables et utilisables. Voir l annexe. Proposition pour le circuit d approvisionnement des antipaludiques : DELIVER > PCG dépôt central PCG dépôt central > PCG dépôts régionaux o PCG dépôts régionaux > DPS > Hôpitaux et Centres de Santé (CS) CS > Poste de Santé (PS) et Agents communautaires (AC) Proposition pour le circuit d information des antipaludiques : Ajouter les AC, après les PS, au niveau du schéma o AC > PS et CS Hôpitaux, CS et structures privées > DPS Actuellement les hôpitaux sont prévus comme structures autonomes par MSHP ; quandmême les hôpitaux devraient fournir leurs données de consommation à la DPS. 1617 1718 RECOMMANDATIONS À l issue de cet atelier, les recommandations suivantes ont été formulées pour le reste du processus : 1. Mettre en place d une commission pour la finalisation du plan d action qui porte sur les points suivants : La coordination Le renforcement des capacités Le suivi et évaluation L approvisionnement 2. Insérer tous les amendements introduits lors de l atelier à l intérieur des outils de collecte avant leur édition. 1819 PLAN D ACTION BROUILLON Objectif: Renforcer le système d information sur la gestion pharmaceutique en améliorant la complétude des rapports à %. Stratégie: Renforcer la coordination, les capacités du personnel, le système du suivi-évaluation et le système d approvisionnement. Activités Institution responsable Orientation sur l activité Cibles Ressources nécessaires Calendrier Coordination Organisation des réunions mensuelles de concertation au niveau des Districts sanitaires Organisation des réunions trimestrielles de concertation au niveau des Régions Organisation des réunions annuelles de concertation au niveau National (PNLP en collaboration avec SNIS et PCG) DPS Complétude/promptitude des rapports mensuels des CS publiques/privés et des Hôpitaux publiques/privés Remplissage des rapports Qualité des données Situation des commandes La traçabilité des données DRS Complétude/promptitude des rapports mensuels compilés DPS/DCS ; HN/HR/Centre médicocommunal (CMC), PCGR Remplissage des rapports Qualité des données Situation des commandes La traçabilité des données Équipe cadre DPS, Chef de centre de santé, Statisticien de l Hôpital, Pharmacien de l Hôpital, Santé des Armées et partenaires locaux Equipe cadre DRS, MCM, Statisticien de l Hôpital national (HN), l Hôpital régional (HR), le pharmacien de l HR, Dépôt régional de la PCG (PCGR), les représentants des structures privés, Santé des Armées et partenaires locaux PNLP Évaluation à mi-parcours du PMIS Cadres du PNLP, PCG, BSD/SNIS, Médecin chargé de la maladie (niveau régional) (MCMR), DNPL, INSP, DNPSC, Santé des Armées, Direction nationale des Établissements hospitaliers et soins, les pharmaciens des deux HN et partenaires Matériels didactiques Carburant Collation Transport des participants Matériels didactiques Carburant Collation Transport des participants Hébergement Matériels didactiques Carburant Collation Transport des participants Hébergement Le 10 du mois suivant Le 15 du mois suivant le trimestre 2ème quinzaine du mois de janvier20 Activités Institution responsable Orientation sur l activité Cibles Ressources nécessaires Calendrier Renforcement des capacités Formation des PNLP + appui formateurs des partenaires Formation des agents Fourniture des kits informatiques, clés Internet et des sources d énergie (kits solaires) PNLP + appui des partenaires PNLP + appui des partenaires Formation sur les outils Évaluation de la qualité des données Formation sur la gestion informatique des données Formation sur la gestion des médicaments Formation sur les outils Évaluation de la qualité des données Formation sur la gestion informatique des données Formation sur la gestion des médicaments Kits informatiques, clés Internet, téléphone mobile et sources d énergie (kits solaires) Entretien du kit PNLP, SNIS, PCG, MCMR, Pharmaciens inspecteurs, Santé des armées Chef de poste de santé (CPS), Chef de centre de santé (CCS), Statisticien Hôpital et DPS, Médecin chargé de la maladie (niveau préfectoral), Chefs de service des hôpitaux, pharmaciens des hôpitaux, Santé des armées PNLP, SNIS, PCG, DRS, DPS, Santé des armées Matériels didactiques Carburant Collation Transport des participants Hébergement Matériels didactiques Carburant Collation Transport des participants Hébergement Carburant, prise en charge (PEC) de la distribution Avril 2013 Avril Fourniture de la logistique roulante PNLP + appui des partenaires Véhicules, Moto, Bicyclettes PNLP, SNIS, DPS, DRS, PCG, CCS, CPS, MCM, Statisticien Hôpital Carburant, PEC de la distribution 2013 Doter les structures en fournitures de bureau et en matériels de reprographie PNLP + appui des partenaires Consommables, matériels didactiques, reprographes/ photocopieuses PNLP, SNIS, DPS, DRS, PCG, CCS, CPS, MCM, Statisticien Hôpital Carburant, PEC de la distribution21 Activités Institution responsable Orientation sur l activité Cibles Ressources nécessaires Calendrier Équipement des PNLP/PCG dépôts de la PCG et des structures de santé (palettes, thermomètres muraux et extincteur) Suivi-Évaluation Supervision formative PNLP/SNIS + appui des partenaires Équipements complets pour un dépôt pharmaceutique Eléments de supervision PCG, PCGR, Pharmacie de l Hôpital, Magasins des CS PNLP, SNIS, DPS, DRS, PCG, CCS, MCM, Stat DPS Carburant, PEC de la distribution Carburant, PEC 2013 DPS chaque deux mois, DRS chaque trois mois, Niveau central chaque six mois Monitorages DRS/DPS Éléments de Monitorage Hôpitaux/ CMC, PCG, CS Carburant, PEC Chaque six mois Finalisation des outils de rapportage et de gestion Élaboration du guide technique de remplissage Edition, reproduction et diffusion des outils PNLP/SNIS + appui des partenaires PNLP/SNIS + appui des partenaires PNLP/SNIS + appui des partenaires Outils validés et partagés Guide technique de remplissage des outils Outils disponibles PNLP, SNIS, DNPL, DPS, DRS, PCG, Hôpitaux/CMC, CS, PS, structures privés PNLP/SNIS, DNPL, Hôpitaux/CMC, CS, PS, structures privés et partenaires Hôpitaux/CMC, CS, PS, structures privés et partenaires Matériels didactiques Carburant Collation Transport des participants Hébergement Frais d édition Carburant Collation Transport des participants Hébergement Févriermars 2013 Mars 2013 Mars-avril22 Activités Institution responsable Orientation sur l activité Cibles Ressources nécessaires Calendrier Approvisionnement Sélection des intrants PNLP/DNPL MILDA, CTA, TDR, SP, Quinine, SG 5%, réactifs et équipements PNLP, DNPL Estimation des besoins PNLP/PCG MILDA, CTA, TDR, SP, Quinine, SG 5%, réactifs et équipements Commande PCG MILDA, CTA, TDR, SP, Quinine, SG 5%, réactifs et équipements Comité de quantification auprès du PNLP Collation Transport des participants Tous les six mois (avrilmai 2013) Réception PCG/PNLP MILDA, CTA, TDR, SP, Quinine, SG 5%, réactifs et équipements Dépôt PCGC Stockage PCG MILDA, CTA, TDR, SP, Quinine, SG 5%, réactifs et équipements Dépôt PCGC, PCGR Distribution PCG MILDA, CTA, TDR, SP, Quinine, SG 5%, réactifs et équipements Dépôt PCGC, PCGR DPS, Hôpitaux, CS PS 2223 CONCLUSION L atelier a permis de réunir différents acteurs techniques du ministère de la santé y compris des acteurs de terrain autour de la problématique des outils de gestion dans le circuit du médicament. Il a ainsi permis de passer en revue les différents outils a adopter pour la gestion des intrants et le rapportage des données de consommation et de gestion pharmaceutique en général. Des recommandations fortes ont été formulées. Et pour atteindre des résultats probants dans le domaine du système d information sur la gestion pharmaceutique, il faudra un engagement de tous les acteurs à œuvrer de concert et sans relâche pour la mise en place d un système pérenne d information sur la gestion pharmaceutique des différents intrants sur le terrain. Il faudra également un leadership fort des autorités du Ministère de la santé pour inciter les différents niveaux de la pyramide sanitaire à produire et transmettre les données de gestion. Ce n est que dans cette optique que le système d information sur la gestion pharmaceutique pourra servir à la quantification, la planification et la prise de décision en temps réel. 2324 ANNEXE 1: AGENDA Atelier : Renforcement du Système d Information de Gestion Pharmaceutique en Guinée 28 novembre 1 décembre 2012 Salle de Conférence, Pharmacie Centrale de Guinée Conakry HEURE JOUR 1 : MERCREDI, le 28 novembre PRÉSENTATEUR/FACILITATEUR Enregistrement des participants Présentations PNLP (Dr Binnè Camara) 9:00 10:00 Séance d ouverture : Mots de bienvenue PCG (Dr Moussa Konaté) Discours de partenaires PMI/USAID (Dr Nashat Hanafi) Discours de remerciements Objectifs de l atelier MSHP (Dr Robert Camara) 10:00 10:30 Pause-Café Évaluation du processus de distribution d urgence des CTA financés par PMI/USAID 10:30 12:00 Donner le feedback sur la distribution des CTA SIAPS (Dr Serigne Diagne, Luciana Maxim) et PNLP (Dr Binnè, Dr Décrire comment la distribution des Djantou Traoré) produits antipaludiques sera la base du système d information proposé dans l atelier Suivi/monitorage/rapportage et réapprovisionnement Discussions 12:00 13:00 Généralités sur le système d information de gestion SIAPS (Seydou Doumbia) pharmaceutique (PMIS) Vue d ensemble 13:00 14:00 Déjeuner 14:00 15:00 Généralités sur le système SIAPS (Serigne Diagne) d information Expérience de la Guinée 15:00 15:30 Pause-Café 15:30 16:30 Généralités sur le système SIAPS (Seydou Doumbia) d information Bonnes pratiques JOUR 2 : JEUDI, le 29 novembre 9:00 11 :00 Dissémination de l yse des Options des outils de collecte, yse et rapportage des données sur les produits antipaludiques Articuler ou aligner le cadre d intervention à ce qui existe en Guinée pour les produits antipaludiques 11:00 11:30 Pause-Café 11:30 13:00 Discussion sur les outils de PMIS/SIGL pour les produits antipaludiques SIAPS (Gabriel Daniel et Serigne Diagne) SIAPS (Seydou Doumbia) Exercices travail en groupes 13:00 14:00 Déjeuner 14:00 15:00 Exercices travail en groupes (suite) 15:00 15:30 Pause-Café 15:30 16:30 Exercices travail en groupes (suite) HEURE JOUR 3 : VENDREDI, le 30 novembre PRÉSENTATEUR/FACILITATEUR 2425 9:00 11:00 Session plénière : Présentation du consensus sur les outils de PMIS pour les produits antipaludiques 11:00 11:30 Pause-Café 11:30 13:00 Session plénière : Identifier ce qui doit être fait pour la conception du PMIS en Guinée Définir les rôles et responsabilités des principales partie-prenantes Élaborer l ébauche du plan d action prioritaire pour l inclusion du PMIS des produits antipaludiques dans un système fonctionnel et cohérent 13:00 14:00 Déjeuner 14:00 15:00 Session plénière : Identifier ce qui doit être fait pour la conception du PMIS en fonction du contexte de la Guinée (suite) Développer un calendrier pour les activités prioritaires Définir les principaux indicateurs de performance et le plan de monitorage 15:00 15:30 Pause-Café 15:30 16:30 Conclusions générales : PMIS en Guinée JOUR 4 : SAMEDI, le 1 er décembre 9:00 10:30 Généralités et discussions sur l enquête de vérification EUV (End-Use Verification) Présenter le concept EUV, son processus, ses objectifs, sa méthodologie, l échantillonnage et la collecte de données yse des données, indicateurs, utilisation des résultats pour l amélioration de la chaîne d approvisionnement et la prise en charge des cas de paludisme 10:30 11:00 Pause-Café 11:00 13:00 Mis en œuvre de la première enquête EUV en Guinée Calendrier, recrutement des enquêteurs, échantillonnage des formations sanitaires à enquêter, rapports, etc.) Rapporteurs MSHP/PNLP (Dr Robert Camara) et SIAPS (Dr Serigne Diagne) MSHP/PNLP (Dr Robert Camara) et SIAPS (Dr Serigne Diagne) MSHP/PNLP SIAPS (Luciana Maxim, Serigne Diagne et Seydou Doumbia) SIAPS et autres Questionnaires/indicateurs 13:00 14:00 Déjeuner 14:00 14:15 Prochaines étapes SIAPS/PNLP 14:15 14:30 Clôture de l atelier MSHP/PNLP, PCG, PMI/USAID 2526 ANNEXE 2: PARTICIPANTS Atelier : Renforcement du Système d Information de Gestion Pharmaceutique en Guinée PARTICIPANTS FONCTION INSTITUTION Dr Robert Camara Directeur National Direction Nationale de la Prévention et de la Santé Communautaire, MSHP Dr Moussa Konaté Directeur Général Pharmacie Centrale de Guinée (PCG) Dr Nashat Hanafi Conseiller PMI USAID Guinée Dr Lamine Bangoura Malaria Specialist USAID Guinée Dr Timothé Guilavogui * Coordonnateur Adjoint Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), MSHP Dr. Mohamed Binnè Camara * Pharmacien / Chargé de PNLP (MSHP) l'approvisionnement Dr. Djantoun Traore * Responsible de Pharmacie PNLP (MSHP) Dr Nouman Diakité * Responsable, PNLP (MSHP) Suivi/Evaluation Dr Amadou Oury Diallo * Point focal PCIMNE PNLP (MSHP) Mme Delphine Camara * Section IEC/CCC PNLP (MSHP) Mr Mohamed Dioubaté Ingénieur Informaticien PNLP (MSHP) Mme Kany Conde PEC PNLP (MSHP) Dr Souleymane Diakité * Suivi/Evaluation PNLP (MSHP) Dr Gnalen Camara * Coord/Dépôt PCG Dr Youssouf Doumbouya Pharmacien, Conseiller en PCG Gestion Dr Mohamed Sylla PCG Dr Amadou Thierno Diallo Pharmacien PCG Dr Alimou Camara Pharmacien PCG Dr N'nah Djenab Sylla Chef Section Statistique et Information Sanitaire (SSIS) Bureau de Stratégie et Développement (BSD), MSHP Dr Ibrahima Telly Diallo * Chargé des statistiques à la Section Statistique et Information Sanitaire (SSIS) Bureau de Stratégie et Développement (BSD), MSHP Dr N Faly Condé * Pharmacien Institute National de Santé Publique (INSP), MSHP Dr Gassim Cissé Program Operation Manager Maternal and Child Health Integrated Program (MCHIP) Mme Jacqueline Aribot * Senior M&E Advisor MCHIP Mr Mamadou Aliou Baldé * Responsable, Projet Faisons Ensemble Suivi/Evaluation Mr Mickael Camara Spécialiste Chaine Catholic Relief Services (CRS) d Approvisionnement et Logistique Soriba Camara CRS Dr Mamadou Koulifan Camara * Représentant DELIVER (JSI) Dr Ahmadou Baldé Administrateur de Programmes Organisation Mondiale de la Santé (OMS) 2627 Dr. Mamadou Diouhe Barry Directeur Régional de Santé Direction Régionale de Santé (DRS), Boke, MSHP Dr Mohamed Lamine Tounkara Directeur Régional de Santé DRS Kindia, MSHP Dr Kassié Fangamou Directeur Préfectoral de Santé Direction Préfectorale de Santé (DPS) Gaoual, Région de Boke, MSHP Dr Mamadou Camara Pharmacien-chef CHU Ignace Deen / CCM Dr Marega Abdourahamane Pharmacien Direction Communale de Santé (DCS) Dixinn, Conakry, MSHP Dr Aicha Dramé Pharmacien DCS Kaloum, Conakry, MSHP Dr Make Beavogui Pharmacien DRS Kindia, MSHP Dr Ahmadou Barry Directeur Préfectoral de DPS Fria, Region de Boke, MSHP Santé Dr Boubacar Mounirni Diallo MCM Régional DRS Labé, MSHP Dr Mamadou Cissé DPS Lelouma, Labé, MSHP Dr Fatoumata Baldé Inspection Pharmacie- IPL/DSVCO, Conakry, MSHP Laboratoire Beavogue Saky SNIS DCS Ratoma, Conakry, MSHP Dr Oumou Barry Pharmacien DCS Matoto, Conakry, MSHP Dr Beavogui Maké IRPL DRS Kindia, Kinda, MSHP Dr. Serigne Diagne * Country Program Director SIAPS Guinée Mme Luciana Maxim * Consultant technique SIAPS Guinée Mr Thierno Amadou Bah Consultant SIAPS Guinée Administration/Finance Dr Cece Celestin Goumou * Pharmacien, Consultant SIAPS Guinée Mr Seydou Doumbia * Senior Technical Manager SIAPS Etats-Unis for Malaria Mr Gabriel Daniel Principal Technical Advisor SIAPS Etats-Unis Dr Mbombo Wathum Pachuto * Consultant SIAPS Rwanda * Participation aux sessions de travail qui ont suivi l atelier, le 4 et 6 décembre 2012, à SIAPS et MCHIP. 2728 ANNEXE 3: PROPOSITIONS POUR LES OUTILS DE RAPPORTAGE/GESTION Propositions pour les outils : Rapport mensuel des CS, Hôpitaux et DPS Le rapport existe depuis 4-5 ans, mais il est compliqué, les structures ont beaucoup de difficulté à le remplir, même après les formations Proposition de séparer données par CS, hôpitaux, AC 2829 La partie gestion des médicaments du rapport mensuel de lutte contre le paludisme doit être soumise à une équipe pour départager les deux options proposées. 2930 Bon de commande : Option B, intégration du Bon de commande, Bordereaux de livraison, PV de réception Remplacer la colonne quantité utilisée par CMM corrigée Ajouter à la colonne quantité disponible «UTILISABLE» Ajouter Date et Visa des communautés Ajouter date et visa de la DPSHP/DRSHP 3031 Bon de réception : Prévoir une facture pour chaque achat Prévoir un espace pour quatre signataires Fiche de stock : 3132 Outils déjà adoptés : Fiche État des produits périmés et inutilisables Tableau de suivi de la péremption : 3233 D autres observations : RUMER On garde le RUMER en ajoutant deux colonnes: N et items des médicaments (Annexe 6) Registre de traitement Outil adopté Registre de consultation Le registre de consultation à maintenir mais le remplir correctement à la place de l annexe (7.1) Fiche journalière Laisser la fiche de relevé journalier se trouvant au point de vente des centres de santé (annexe 6.1) 3334 ANNEXE 4: PRÉSENTATIONS 3435 12/4/2012 Atelier : Renforcement du Système d Information de Gestion Pharmaceutique en Guinée 28 Novembre 1 Décembre 2012 Conakry Objectifs de l atélier Identifier les défis et les bonnes pratiques de la dernière distribution d'urgence des produits antipaludiques fournis par PMI/USAID et dégager le consensus sur le monitorage à suivre Partager les recommandations de l'yse des options et des outils nécessaires au renforcement du système d'information de gestion pharmaceutique (PMIS) des produits antipaludiques Avoir un consensus sur les outils à utiliser pour le PMIS, le monitorage et le rapportage des informations/données sur les produits antipaludiques en Guinée Présenter l outil de l enquête de vérification EUV (End Use Verification) destiné à vérifier la disponibilité et l utilisation des intrants de lutte contre le paludisme 136 12/4/2012 Organisateurs et Agenda Organisateurs: PNLP/MSHP SIAPS, un projet de PMI/USAID Pharmacie Centrale de Guinée Agenda: 4 jours: 28 novembre 1 décembre 2012 Chaque jour commence à 9:00 hr 237 12/4/2012 Distribution d urgence des CTA et TDR financés par PMI/USAID Serigne Diagne 28 Novembre 2012 Conakry Distribution d urgence 138 12/4/2012 Informations sur la distribution Une première distribution d urgence des CTA: Déc Financement PMI/USAID Ruptures de stock 2012 > Nouvelle requête PNLP Financement PMI/USAID Distribution d urgence CTA pour tout le pays Une 1 ère livraison des CTA est arrivée en Oct. 2012, et une 2 ème livraison est attendue dans les prochaines semaines Important d obtenir les données de consommation par formation sanitaire avant la distribution Produits et quantités 239 12/4/2012 Quantités produits à distribuer: Nov 2012 AS AQ Nourrisson: 75,900 traitements (reçu) Conakry et les 7 régions AS AQ Petit Enfant: 301,475 traitements (reçu) Conakry et les 7 régions AS AQ Grand Enfant: 17,050 (reçu) + 171,900 (prévu) Priorité: zones PMI en dehors de Conakry AS AQ Adulte: 0 (reçu) + 188,400 (prévu) Distribution en régime normal (PCG / PNLP) TDR: 100,000 (reçu) + 1 million (prévu) Priorité: zones PMI (formations des AC et prestataires) Collecte de données: Nov 2012 Exercice de collecte de données par centre de santé: Zones PMI: Atelier superviseurs (Faisons Ensemble) Zones non PMI: Appels téléphoniques et (PNLP) Compilation et yse des données CTA (SIAPS/PCG) Quantité basée sur la consommation moyenne mensuelle (CMM) Q = CMM x 3 mois stock disponible (Nourrisson et Petit Enfant) Q = CMM x 1 mois stock disponible (Adolescent zones PMI) Si une formation sanitaire n a pas fourni de données, estimation (population) Le reste stocké à la PCG pour distribution de routine, basée sur des rapports Beaucoup de centres ont fourni des données pour les 3 dernières mois (morbidité, consommation, stock) Mais beaucoup de données sont incomplètes ou incorrectes Importance des rapports mensuels : CS > DPS > DRS > niveau central 340 12/4/2012 Quantités CTA distribuées: Nov 2012 Conakry Labe Boke Kindia Faranah Mamou N'Zerekore Kankan Total Stock PCG Prevu Dec 2011 N: 5,175 8,500 8,050 5,100 7,300 6,225 8,825 6,400 55,575 20,325 PE: 8,350 13,050 23,450 6,700 8,625 8,000 13,125 8,525 89, ,650 GE: 7,075 4,400 4, ,050 1, ,900 A: 188,400 Distribution: novembre 2012 TDR distribués dans les zones PMI Autres produits attendus: PMI/USAID TDR: 1 million (Jan 2013) SP: 375,000 (Déc Fév. 2013) Quinine: 40,000 (Déc Jan 2013) Important de renforcer un système continu de collecte de données le plus tôt possible MILDA: 1.59 million (Déc Mar 2013) Distribution nationale à partir d avril41 12/4/2012 Réception/étiquetage des produits: PCG Equipes de supervision de la distribution 542 12/4/2012 Equipes de supervision Plusieurs réunions d orientation et discussion Conakry: 6 équipes 5 communes + centres de santé militaires Distribution: 13 novembre 2012 Chaque équipe: Superviseur PNLP + Représentant SIAPS/MCHIP/FE Distribution des CTA stockés à la PCG au niveau de chaque DCS Formations sanitaires réunies à la DCS Intérieur du pays: 7 équipes Une équipe par région Distribution: novembre 2012 Chaque équipe: Superviseur PNLP + Représentant SIAPS/MCHIP/FE/Corps de la Paix Distribution des CTA stockés aux dépôts régionaux au niveau de chaque DPS Les centres de santé et hôpitaux se réunissent à la DPS Engagement des DRS / DPS / MCM et Pharmaciens Inspecteurs pour faciliter le suivi Distribution à Conakry 643 12/4/2012 Lessons apprises de la distribution La mission de distribution a atteint son objectif général : CTA/TDR distribués directement aux chefs des CS/ hôpitaux, en présence de DPS/DRS Distribution transparente, quantités correctes, bordereaux de livraison remplis Bonne collaboration entre tous les partenaires Outils distribués et expliqués Rapport mensuel à soumettre pour obtenir de produits au futur Aide mémoire d utilisation de l ASAQ Lettre de gratuité du MSHP Rapport de Consommation des CTA de PNLP distribué au pharmaciens Opportunité de compléter ou de corriger les données fournies consommation par mois, depuis Janvier 2012 Explication de quantités reçues a souligné l importance de soumettre des rapports régulières et complètes 744 12/4/2012 845 12/4/2012 Défis de la distribution Données manquantes/difficiles à yser Etiquetage de boites de médicaments; retard du camion Changement du calendrier ou indisponibilité des acteurs principales: Journées Nationales de Vaccination Communication avec les DRS/DPS difficile Peu de chefs de CS se sont présentés avec un membre du comité de gestion ou avec des outils Remplissage des BL prend beaucoup de temps Explication des quantités fournies doit être détaillée Il y a des CS qui n ont jamais commandé des CTA Il y a des CS qui ne soumettent pas la consommation des AC Il y a de postes de santé qui ne reçoivent pas de médicaments des CS Il y a des DPS/DRS qui n envoient pas les données au niveau central Zones Fonds Mondial: pas de formations des agents de santé et des agents communautaires sur la prise en charge des cas de palu Opportunités de la distribution Rapports: Motivation des CS/DPS/DRS produits à venir dans les prochaines mois; possibilité d introduire nouveaux outils Communication: Garder le contact avec les DRS/DPS pour donner des explications précises/standard sur les quantités reçues et comment obtenir des médicaments à l avenir Suivi: Implication des superviseurs régionaux (pharmacien DRS, MCHIP, FE) et des volontaires du Corps de la Paix Livraisons futures: La notion de distribution d urgence doit disparaitre feedback de tous les niveaux 946 12/4/2012 Distribution à Kindia et Telimele Discussion: Prochaines Etapes 1047 12/5/2012 Background Guinée: Système d Information Pharmaceutique Seydou Doumbia et Serigne Diagne 28 Novembre 2012 Conakry Le projet SIAPS de MSH a été financé à travers PMI sous l égide de USAID pour renforcer le système pharmaceutique en Guinée Depuis l ouverture du bureau SIAPS en Guinée en février 2012, les activités suivantes ont été accomplies: Distribution d urgence des CTA (nov 2011 & 2012) Table ronde de tous les acteurs impliques dans le système pharmaceutique Evaluation de la DNPL pour faire des recommandations pour son amélioration Révision et amélioration des outils utilisés pour le système d information pharmaceutique Conduite de l enquête EUV pour collecter les données de base par rapport a la disponibilité des produits pharmaceutiques SIAPS But & Objectif Systèmes pour l amélioration de l accès aux produits et services pharmaceutiques (SIAPS) LE BUT du programme SIAPS est de promouvoir et d utiliser une méthodologie de renforcement des systèmes qui aboutisse à un impact sur la santé à la fois positif et pérenne L OBJECTIF du programme SIAPS est de garantir la disponibilité de produits pharmaceutiques de qualité et de services pharmaceutiques efficaces pour obtenir les résultats de santé escomptés 4 148 12/5/2012 Cadre Conceptuel de la Gestion Pharmaceutique Cadre conceptuel de renforcement du système pharmaceutique SIAPS Gouvernement Ministère de la Santé, autres ministères, organismes réglementaires, décideurs yse Initiatives internationales de santé Contexte local État de la santé Systèmes de santé Stratégie basée sur des données factuelles Prestataires publics et privés, ONG, secteur commercial, associations professionnelles Prestations de services Financement Gouvernance Produits médicaux Information Ressources humaines Meilleure performance du système de santé Communauté patients, consommateurs, soignants, société civile Amélioration de la couverture médicale et de l'accès aux interventions basées sur des données factuelles Résultats et impact pérennes sur la santé en cohérence avec : Les plans stratégiques du pays et Les objectifs de santé du gouvernement des États-Unis et de l'usaid Monitorage et évaluation de la performance Principes de SIAPS L Approche Technique de SIAPS S appuyer et renforcer les systèmes existants Supporter l intégration Renforcer les capacités des organisations locales Supporter la coordination au niveau du pays Suivi et évaluation continue Amélioration de la performance Harmoniser les outils, les approches et les metrics Partager les connaissances et l information Prenant une approche holistique, approche fondée sur les systèmes Résoudre les court termes et long termes besoins et objectifs Prochaine Génération de Systèmes Pharmaceutiques Coordination et Relation forte 249 12/5/2012 L Approche Holistique Système Outils Infrastructure Resource Humaine Assurance Qualité L Approche Holistique Système Outils Infrastructure Resource Humaine Assurance Qualité L Information est cruciale dans tous les aspects de la gestion pharmaceutique L Information est cruciale dans tous les aspects de la gestion pharmaceutique Un système d information bien rodé sur la santé est celui qui assure la production, l'yse, la diffusion et l'utilisation des informations fiables et actualisées sur les déterminants de la santé, la performance du système de santé et l'état du système Un système de santé qui fonctionne bien nécessite un accès équitable aux médicaments essentiels, vaccins et technologies de qualité, sur, efficace, rentable et leur usage scientifiquement rationnel et rentable Un système de santé qui fonctionne bien exige du leadership et de la gouvernance qui assure l'existence de cadres stratégiques et combine un suivi efficace, la formation de coalitions, la mise à disposition de la réglementation et des incitations appropriées, une attention à la conception du système et la responsabilité Adapted from UNDP50 12/5/2012 Incorporer les bonnes pratiques de bonne gouvernance dans les systèmes et processus Prise de Décision Processus Opérationnel Superviser Système d Information pour supporter la prise de décision, des opérations et de supervision Systeme d Information & Gouvernance Identifier les informations clé pour la prise de décision et de la supervision Disséminer les informations et permettre leur utilisation par les décideurs et par la société civile Renforcer la capacité organisationnelle pour l utilisation de l information pour le suivi des processus et de l impact et prendre des décisions Générer des données fiables nécessaires pour produire des indicateurs clés pour la gouvernance Sans un inventaire approprié et sans un système de gestions des données des patients et de médicaments, il sera extrêmement difficile de: Pourquoi le PMIS Assurer un approvisionnement continue en intrants Controller les vols et les pertes Suivre les péremptions Utilisation des médicaments Effets secondaires/pharmacovigilance Résistance Rapporter sur le démarrage et le passage à l échelle Disponibilité des données actualisées pour les prévision et la budgétisation Fournir des informations Aider à formuler la politique pharmaceutique Gérer les programmes de médicaments Mieux s acquitter de taches quotidiennes de services pharmaceutiques Politique Gestion Operations 451 12/5/2012 Informations Nécessaires Constituents du PMIS Mesure des faits Enregistrement des médicaments, LME, URM, prix de médicaments, budget national alloue, formation en pharmacie, disponibilité des pharmaciens, résistance médicamenteuse, etc. Staffing, approvisionnement, quantification, qualité supervision, etc. Dispensation, STGs, counseling des patients, position du stock, produits périmés, quantification, état du patient Politique Gestion Operations Quelles sont les données? Qu est-ce que l information? Quels sont les outils? Quelles sont normes? Quelles sont les procédures? Qu est ce que les sites utilisent? Instructions, yse des outils, comparaison des reports, présentation median et styles, feedback, discussion réunions, etc. C est quelque chose qui modifie notre compréhension Collecte des données (e.g. forms), processus et données actuelles (e.g. ordinateurs, rapports) Conventions, coding, hypothèses (e.g. MS Word, exactitude des données >90%, le rapport modèles) Comment collecter les données, rythme, qui prépare le rapport, mécanisme de feedback, etc. Documents du PMIS Questions du PMIS Tenue des registres Registres, grand livre, et système de classement Formulaires de rapportage des données Conçu pour la transformation de l information à d autres organisations: permet de tracer le flux de médicaments Bons d allocation et réquisition pour documenter le mouvement du stock et le statut périodique du rapport Procédures de collecte et distribution des données et des rapports régissant la circulation et l utilisation de l information tout au long de la chaine d approvisionnement Les rapport ytiques produites à partir des données recueillies auprès d autres unités Exactitude des données Ponctualité dans la collecte et le reportage des données Utilisation pour la prise de décision Feedback Trop / trop peu L information est comme l eau: Trop peu vous avez soif. Trop d eau vous vous noyez. 552 12/5/2012 PMIS Technologies Système manuel (Papier) Automation: pour la saisie/transmission des données Web, e mail, Laptop, Mobile phone, PDAs, EDT, SAGE, Quantimed, Pipeline, etc.) Connexion entre les différents services Sécurité Backup PMIS Technologies (cont) S assurer Système manuel marche avant l informatisation Personnel disponible, intéressé, et a soif d apprendre Matériel disponible ce jour et les ressources sont prévus pour une maintenance locale continue et dans le future Source d énergie stable et disponible Bon service d Internet et services de télécommunication disponible et a cout abordable Personnel & Formation Pénurie et taux élevé d attrition du personnel Défis du Système Capacité de gestion limitée à niveau des établissements régionaux, des districts et des centre de santé Insuffisance de formation sur l utilisation rationnelle des médicaments et la gestion d approvisionnement en médicaments. Manque de normes et standard, de documents et manuels de référence actualisés. 653 12/5/2012 Disponibilité Rupture périodique en intrants Manque de données fiables de consommation ou de morbidité pour l approvisionnement en intrants Les données des transactions utilisées par le secteur public ne sont pas en réalité les données techniques des transactions Pas de communication/partage d information sur le niveau de stock pour éviter les ruptures ou le sur stockage dans les centres de sante Les Conditions de Stockage Espace de stockage inadéquat pour les produits pharmaceutiques et de laboratoire Condition stockage non appropriée pour les produits pharmaceutique et de laboratoire Chaine de froid non adéquat/réfrigération Matériel non utilisable/obsolète occupe l espace S/E, PMIS, LMIS Système d inventaire non adéquat (fiche de stock, etc.) Faible système de suivi & évaluation Assurance qualité limitée pour les produits Utilisation irrationnelle conduisant à la résistance Principes du Système d Information Accorder une attention égale a: Informations sur les produits Informations sur les client Information générale Utiliser les formulaires approuvés afin de rationaliser les rapports, d acquérir des compétences dans le système national d information sanitaire et de réduire la redondance et toute confusion potentielle 7 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec Termes de références Mission n 12INI136 TCHAD / Mission de diagnostic en vue de renforcer le système d approvisionnement et des stocks d ARV du niveau périphérique vers le niveau central. Demandeur : CNLS Rapport de mission de supervision 11-17 Novembre 2012 Département de l Alibori et de l Alibori I Introduction contexte Le MEDISTOCK demeure l un des logiciels efficaces dans la gestion des médicaments Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Introduction 1. Historique de la base de données 2. Types de données collectées 3. Le système de collecte des données GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES Version Janvier 2013 1 Sommaire I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIFS DU PROGRAMME... 5 III. OBJECTIF DU GUIDE... 5 IV. PRINCIPES Évaluation rapide du Système pharmaceutique public en Guinée, mars 2012 Décembre 2013 Évaluation rapide du Système pharmaceutique public en Guinée, mars 2012 Serigne Diagne Jane Briggs Décembre 2013 Évaluation Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que MSHP MODULE D ORIENTATION DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE Réalisé en mai 2012 avec l appui Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience ysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel, Système d Alerte Précoce des ruptures de stock (SAP) Julien Deschamps Regional Support Officer WHO/IST Libreville GDF-StopTB partnership Plan de présentation Causes de rupture de stock Conséquences/enjeux MINISTERE DU PLAN, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT PROGRAMME CONJOINT MARADI Niger RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 Janvier The 10 th Meeting of PSM, the Procurement & Supply Management Working Group (PSM-10) BREAK OUT SESSIONS LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO P L A N 1. Présentation de la CAMEG-TOGO 2. Mécanisme STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016 Annexe A : Termes de références de l évaluation en temps réel du projet Naata 1. Contexte et justification: Au Mali, 80% de la population vie de l agriculture. La campagne agricole 2011 passée a connu Outils MSH/RPM Plus Emmanuel Y. Nfor Dakar, Mars 2006 3 Outils RPM Plus Quantimed ORION@MSH Outil de distribution des antirétroviraux (ARV) Outil de suivi du stock des ARV Indicateur de Prix Internationaux Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Ministère des Affaires Economiques et du Développement Centre Mauritanien d yse de Politiques CMAP Termes de références Formation sur les Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011 R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z O N E S A N I T A I R E D REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project Termes de références Consultant National Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 I. Cadre et justification : Le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS), Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES Les activités de codification nécessitent un personnel technique et un personnel auxiliaire, avec en amont de la chaîne, l équipe de coordination et en aval, les équipes Annexe 3 Budget type d une évaluation de l impact d un programme alimentaire scolaire Phase I : Juillet 999 Décembre 2000 a Proposition de recherche sur l alimentation au niveau des écoles Evaluation de Termes de référence Consultant national en coordination du travail gouvernemental I. Information sur la mission Intitulé de la mission: Type de contrat : Lieu de la mission : Durée de la mission : Date PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 L élaboration de politique et pratiques gouvernementales Une proposition de partenariat pour l éducation primaire Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et la communauté internationale poursuivent un objectif commun pour la stabilité et le développement TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section: MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 59 e réunion Distr. : restreinte 11 février 2014 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 yse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé) Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011 Planification familiale et soins post-avortement en Guinée Yolande HYJAZI, Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 OBJECTIFS Rappeler brièvement le contexte dans lequel les Soins Après Avortements WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées Appui au démarrage des activités de distribution Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la Les principes des Systèmes d information en gestion de la logistique (SIGL) Lisa Hare Vice-présidente du Groupe de travail sur les SIGL Mai 2014 Qu est-ce qu un SIGL? Un système de registres et de rapports Stratégie nationale de de la Stratégie de de la de la République de Guinée Equatoriale. 2003-2008 Séminaire de présentation de la Stratégie de de la de la Guinée Equatoriale. Malabo, 25 janvier 2005 Présentation de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso Guiatin Youssouf Institut National de la Statistique et de la Démographie, Burkina Faso guiatinyoussouf@yahoo.fr Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3 Termes de références Mission n Burundi / Assistance technique pour l appui au renforcement du système de gestion des achats et des approvisionnements Demandeur : Secrétariat Exécutif Permanent du Conseil Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE Date Chair/Présidence Organisations participantes Agenda Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. 23 juillet 2015 Mr le Chargé de l enfance, avec appui Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE DU PROCESSUS DE PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 Octobre 2012 1. Contexte et justification L année REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L'EST DISTRICT DE NYAGATARE HOPITAL DE NYAGATARE Pop: 346726 PLAN OPERATIONNEL DE L'HOPITAL DE NYAGATARE DE JUILLET 2010 A JUIN 2011 Objectifs Résultats atendus Activités Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et R é p u b l i q u e d u B é n i n M i n i s t è r e d e l a S a n t é S e c r é t a r i a t G é n é r a l d u M i n i s t è r e Direction des Pharmacies, du Médicament et des Explorations Diagnostiques Bonjour 1 ATELIER SUR LA GESTION RATIONNELLE DES MEDICAMENTS Bujumbura, du 26 au 27 Janvier2011 2 Les enjeux de l approvisionnement en médicaments. Ph. Séverin KAMBAYEKO Pharmacien Consultant Chef de mission REPUBLIQUE DU SENEGAL un peuple un but une foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE TE DE TRANSPARENCE TERMES DE REFERENCE ATELIER DE TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI138 I. Informations générales Intitulé de la mission Appui au RAME pour le renforcement des capacités de gestion de 16 associations de lutte contre le paludisme, sous-sous-récipiendaires Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection MODULE DE FORMATION EN GESTION DE STOCK DE MEDICAMENTS DES ASC GUIDE DU FORMATEUR NB : DISPENSER LE COURS EN OUOLOF / FRANÇAIS SELON LA LANGUE ET LE NIVEAU 20 octobre 2003 Guide du formateur des ASC en REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE ATELIER APPRECIATION COMPTE-RENDU DE LA SESSION DU 22/03/2012: «SECTEUR SANTE» RAPPORTEUR : Dr. René PARE CTB, Agence belge de développement 1/7 POINTS DEBATTUS Les points suivants ont été débattus lors Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines GUINEE CONAKRY Responsable Logistique Site H/F - Projet PREVAC L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveaux OUTIL De l ASSURANCE DE LA QUALITE DES DONNEES DE ROUTINE (RDQA) Fiche documentaire- novembre 1, 2007 1 HISTORIQUE Les programmes nationaux et les donateurs travaillent ensemble vers la réalisation de Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international UNITED NATIONS ENTITY FOR GENDER EQUALITY AND THE EMPOWERMENT OF WOMEN DESCRIPTION DE POSTE I. Information sur le poste Titre du poste: Assistant(e) aux Opérations Type de Contrat : Contrat de Service BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque Système logistique optimisé: Projet de mise à l échelle Présentation du Projet aux Partenaires Cotonou, Bénin 26 Mars 2015 Plan de présentation Contexte Démarche et orientation stratégique Mise en œuvre Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Termes de référence de l étude sur la mobilisation, la gestion et l impact APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes TERMES DE REFERENCES SPECIFIQUES DU CONSULTANT COORDINATEUR/ CHEF D EQUIPE DES CONSULTANTS POUR LA FORMULATION D UN PROGRAMME D APPUI AU PROCESSUS D INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS DE LA REGION DES GRANDS page 1/6 Action de renforcement du système sanitaire par un financement basé sur la performance dans 7 pays (le Rwanda, la Zambie, le Burundi, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo, le Cameroun REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la Réclamations de la Clientèle Fiche processus: Traitement des réclamations de la clientèle Vue d'ensemble Domaine Gestion de fortune et gestion de la société Nom du processus Traitement des réclamations





#Contact US #Terms of Use #Privacy Policy #Earnings Disclaimer